En mémoire de Brigitte Braillon

Une voix qui manque, c’est le titre d’un ouvrage à paraître, en hommage à Jean Gattegno, annoncé au dernier Congrès de l’ABF. C’est aussi à ce congrès que j’ai appris la maladie , récente, de Brigitte. Triste et belle coïncidence... Brigitte apprécierait sans doute ce rapprochement, elle qui définissait la BDP de l’Oise comme une " BCP Gattegno ".

C’est au cours de l’aventure des " BCP 1982 ", que beaucoup d’entre nous l’ont rencontrée, appréciée.

Ce n’est pas ses qualités professionnelles , réelles, reconnues, que nous avons envie d’évoquer ici mais son caractère enjoué, dynamique, combatif, son amitié chaleureuse, ses emportements et ses enthousiasmes.

Sa disparition brutale nous bouleverse. Elle laisse un grand vide dans le monde des bibliothèques et en particulier dans les BDP.

Fidèle parmi les fidèles de l’ADBDP, elle y apportait son expérience bien sûr, mais aussi sa verve et sa bonne humeur , elle aimait à y " retrouver tous ses copains ". Le prochain Conseil d’Administration sera bien triste sans elle. Nous n’observerons pas une minute de silence, ça ne lui ressemblerait pas. Une minute de rires et de bavardage serait plus conforme à son caractère, mais le coeur n’y sera pas...

Nos pensées attristées accompagnent sa famille, qui lui était si chère et son équipe.

Martine Blanchard
Présidente de l’ADBDP

Brigitte Braillon, conservateur en chef, directrice de la Bibliothèque Départementale de l’Oise (BDO) et vice-présidente de l’Association des Directeurs de Bibliothèques Départementales de Prêt (ADBDP), est morte jeudi 10 juin 1999, à l’hôpital de Beauvais.

Brigitte Braillon est née le 4 décembre 1942 à Chartres. Après avoir tenté l’agrégation d’allemand, elle entre à l’Ecole Nationale Supérieure de Bibliothécaires (ENSB), en 1968. Elle en ressort directrice de la Bibliothèque Universitaire d’Amiens, le 1er novembre 1969. Le 1er décembre 1972, elle obtient sa mutation pour la Bibliothèque Publique d’Information, à Beaubourg, où elle restera dix ans.

Le 1er mars 1982, elle est nommée directrice de la Bibliothèque Centrale de Prêt (BCP) de l’Oise, à Beauvais. Elle est chargée de créer cet établissement, qui fait partie des fameuses 17 "BCP Gattegno". Elle participe activement au projet Libra, catalogue collectif des BCP.

En octobre 1987, elle participe à la fondation de l’ADBDP, dont elle sera une vice-présidente active. Elle a notamment été l’organisatrice des journées d’étude de Beauvais, en novembre 1989 et de l’exposition sur le cinquantenaire des BCP, en 1995. Les fournisseurs des BDP se souviendront longtemps d’elle comme l’ambassadrice du Guide des BDP, qui, depuis 1990, les sollicitait par téléphone et dans les cocktails pour leur vendre des pages de publicité. Ses dernières activités au titre de l’Association auront été la participation au voyage d’étude en Finlande, en septembre 1998, se chargeant de la traduction anglaise et de la bonne humeur et aux journées d’étude de Poitiers, en novembre 1998, où, nouvelle internaute enthousiaste, elle était venu avec deux emplois-jeunes, animateurs multimédias à la BDO.

Brigitte Braillon était chevalier dans l’ordre des palmes académiques et dans l’ordre des arts et lettres.