Du côté de la Moselle

Jean Buathier, Directeur de la Bibliothèque départementale de prêt de la Moselle

Dans un contexte de grande mutation de la lecture publique départementale en France, la Moselle s’est conduite en pionnière durant les dix dernières années, en terme de structuration de l’offre de service.

Ce département n’est pas le seul à proposer des solutions originales pour développer la lecture publique, mais les réponses qu’il produit pourraient bien témoigner d’une tendance dans un certain nombre de BDP. L’hypothèse se fonde sur l’échec objectif du prêt direct, en Moselle comme dans bon nombre de départements (moins de 5% d’inscrits) pour développer la structuration des territoires à desservir autour du couple bibliothèque relais / médiathèque annexe de la BDP.

Il faut entendre par bibliothèque relais une structure correspondant aux recommandations formulées par l’Etat (0,07m² habitant), gérée par un personnel formé, avec un budget de fonctionnement et offrant une qualité de service (aménagement des locaux, collections...) réellement apte à séduire le public, avec des plages hebdomadaires d’ouverture adaptées. La notion de médiathèque annexe s’articule quant à elle, en Moselle, sur trois caractéristiques principales :

  • Le partenariat intégral entre des communes et le Conseil général à Bitche, Nilvange et Créhange pour la création et le fonctionnement de ces structures (ainsi le personnel provient-il des deux collectivités pour une même mission, avec comme condition de base un(e) chef de site municipal - intercommunal à Bitche - comme garantie de l’engagement des communes au service du projet.
  • Une double mission de desserte municipale/intercommunale permettant de servir à la fois les publics locaux et une trentaine de bibliothèques relais de proximité pour chaque médiathèque annexe.
  • Une desserte sédentaire des publics, les bibliobus étant avantageusement remplacés par un service des bibliothèques relais dans une véritable zone de médiathèque - et non dans de simples magasins - offrant en permanence 25 000 documents récents contre 2 500 dans les 11 m² d’un bibliobus.

Ce partenariat novateur génère d’importantes économies d’échelle et une amélioration très substantielle, mesurée par enquête, du service apporté aux usagers.

Il sert de support à une intercommunalité optimisée qui fonctionne depuis début 2000 sur Bitche (15 communes) et qui se constituera bientôt sur Nilvange, pour ce qui concerne la desserte non départementale. L’intégration en intercommunalité d’un plus grand nombre de communes où sont situées des bibliothèques relais (125 en Moselle) est en état de réflexion, mais la carte des relais ne recoupe pas nécessairement la carte de l’intercommunalité.

Au niveau du réseau, il existe en outre une dizaine de structures intercommunales - " de droit" ou "de fait" - qui fédèrent une soixantaine de communes dont un tiers possèdent des bibliothèques relais de la BDP.