Clôture des journées

- Corinne Sonnier, présidente de l’ADBDP

 

« Réinventer la bibliothèque : espaces et services en révolution », tel était le titre de ces rencontres. Nous avons pu constater, au cours de ces trois journées, la présence des élus et je tiens à les remercier car leur parole nous a été précieuse. Les élus, les bibliothécaires, les architectes sont en train de réinventer la bibliothèque comme un lieu de vie, nous avons écouté les usagers du Val-d’Oise en témoigner de cela. Un lieu qui s’insère dans un cadre de vie au cœur duquel l’homme est replacé, nous pourrions citer les exemples des bibliothèques construites selon des normes écologiques qui replacent l’homme au cœur de la réflexion. Un lieu qui s’intègre également dans un environnement, dans un patrimoine communal comme, par exemple, la bibliothèque d’Étoile. Un service dans la cité également, rappelons-nous l’exemple de Signy-L’Abbaye. Un lieu qui a la volonté de réduire la fracture entre les individus et les groupes sociaux, nous avons tous été marqués par les propos de Denis Merklen. Un lieu de proximité, enfin, dans un territoire qui doit sans doute être à géométrie variable et permettre aux usagers de se voir proposer un service dans leur espace de vie et non de les obliger à rejoindre le nôtre. Mais aussi, un lieu de proximité dématérialisé, nous l’avons vu avec l’exemple de Chermedia qui nous montre que le web permet à la bibliothèque départementale de passer d’un système de tête de réseau avec des conseils descendants à un partenariat pour construire ensemble.

Le fil rouge de toutes ces présentations, quel que soit le type de lieu, est la satisfaction des besoins. Comme je vous le disais en ouverture, lundi matin, la bibliothèque actuellement ne répond pas à la satisfaction des besoins des usagers et elle se préoccupe peu des notions de plaisir. Nous venons d’entendre les recettes : jouer, faire plaisir, être présent, s’impliquer.

Comment ? Je reprendrai les propos de notre collègue de Lomme qui a résumé la situation par : anticiper, observer les pratiques de ceux qui sont à l’extérieur de la bibliothèque pour adapter les nôtres. Anticiper, c’est voir la société fonctionner : Olivier Badot nous a proposé un décryptage qui en était un bel éclairage.

Grâce à toutes ces recettes, nous repartons dans nos collectivités en nous questionnant sur la capacité que nous aurons à faire évoluer l’accompagnement que nous proposons aux collectivités. J’espère que les propos entendus nous inciteront à faire évoluer nos pratiques.

En tant que membres de l’association, en tant que personnels de bibliothèques départementales, nous repartons dans nos collectivités avec des volontés que nous avons réaffirmées hier en assemblée générale et que je souhaiterais partager avec vous aujourd’hui. Nous repartons avec la volonté de continuer à proposer au public une fête de la lecture dans nos bibliothèques. Lire en fête est mort, mais Lire en fête continuera dans les réseaux départementaux et sera relayé par les outils de l’ADBDP qui seront mis sur son site internet. Nous repartons, aussi, avec la volonté de poursuivre le nécessaire travail interassociatif, mais dans un contexte qui nous permettra de faire entendre la voix de l’ADBDP à part égale avec les voix des autres associations. Nous repartons, également, avec la volonté de contribuer, en partenariat avec la direction du Livre et de la Lecture, à une évaluation quantitative qui permettra d’englober et de rendre compte de l’ensemble des équipements et de l’ensemble des usagers et qui viendra étayer les évaluations qualitatives que nous travaillons tout au long de l’année. Enfin, nous repartons avec la volonté d’être particulièrement attentif à la réforme territoriale en cours.

Pour tous ces chantiers, nous avons le plaisir d’accueillir au sein de notre conseil d’administration, Suzy Rousselot et Colette Modion, et saluons nos déjà regrettées collègues, Annie Dourlent et Cloé Lafeuille-Hiron.

Avant de nous quitter, je voudrais tout particulièrement remercier l’ensemble de l’équipe de la médiathèque départementale de la Drôme (applaudissements nourris). Tu l’as compris, Joëlle, je voulais te remercier au nom de nous tous pour la qualité de l’accueil, votre souci de la perfection, qui ont rendu ces journées très agréables et intéressantes pour nous tous. Bravo et merci : c’est un bel exemple de cohésion et de travail d’équipe.

Clôture des journées d\’étude 2009  (PDF - 10.5 ko)

  • 1
  • 2
  • 3

Brèves

Emploi

Les actualités de l'ADBDP

Retrouvez les dernières actualités de l'ADBDP

Lire la suite