Atelier 4 : Des usages et des usagers, paroles d’usagers

Avec la participation de Jean-Luc du Val, Christine Perrichon et Nicolas Voisin

- La médiathèque L’Odyssée à Lomme (Nord) : Jean-Luc du Val

- Chermedia, Christine Perrichon (BDP du Cher) et Nicolas Voisin : animateur de 22mars production, société spécialisée dans les médias sociaux

- "La bibliothèque, espace public", films du Val-d’Oise, réalisés à l’occasion du colloque « La Bibliothèque, outil du lien social », 12 décembre 2008 à Villiers-le-Bel (95)

- Atelier modéré par Alain Duperrier (BDP Gironde), rapporté par Anne-Sophie Pascal (Direction du livre et de la lecture publique de Touraine).

 

L’atelier a présenté trois réalisations différentes.

En introduction, je reprendrai une phrase du bibliothécaire de la médiathèque L’Odyssée de Lomme, citée en ouverture de l’atelier par Alain Duperrier « les trois réalisations qui nous ont été présentées avaient chacune à leur niveau la volonté de penser au public avant de penser aux collections ». Ce sera le filigrane de l’atelier. Nous avons vu quatre films documentaires qui, malgré l’heure matinale, n’ont pas endormi l’assistance mais au contraire ont aiguisé la réflexion.

La première réalisation qui nous a été montrée était le film Des valdoisiens en bibliothèque, présenté par Diane Rossignol de la BDP du Val-d’Oise. Ce film a été réalisé à la conjonction de deux envies : d’une part, la volonté de travailler autour d’un secteur du département, la communauté de communes du Val de France, qui comprend des communes comme Sarcelles, Villiers-le-Bel, Gonesse, avec des bibliothèques « en retard » et en décalage par rapport aux attentes des usagers et, d’autre part, celle de travailler plus généralement sur l’appropriation du projet de bibliothèque par les élus et la volonté de leur donner des outils pour ce faire.

Ces deux volontés conjointes ont donné lieu à un colloque, « La bibliothèque, outil du lien social », qui s’est tenu le 12 décembre 2008 à Villiers-le-Bel, colloque précédé de visites de réalisation de bibliothèques pour les élus du département. Il s’agissait d’une manœuvre de sensibilisation – on peut même dire de séduction – des élus par rapport aux projets de bibliothèques.

Le film restitue des paroles d’usagers des bibliothèques du Val-d’Oise qui disent ce qu’ils ont l’habitude de faire en bibliothèque et donnent leur perception du lieu, avec une liste d’usages très divers que l’on connaît tous (consultation sur place, jeu sur ordinateur, emprunt d’ouvrages, rencontres d’autres personnes…). Il présente des qualités évidentes : qualité de montage, sensibilité des témoignages recueillis. Les participants à l’atelier ont convenu qu’il faudrait d’avantage de films de ce type en bibliothèque pour promouvoir leurs actions. Il faudrait aussi en réaliser sur des sujets complémentaires (recueil de paroles d’élus autour de leurs projets de bibliothèque, les non-usagers…). L’aspect consensuel du film a été souligné durant l’atelier, avec parfois un côté un peu « image d’Épinal », mais la sincérité des témoignages n’est absolument pas à mettre en doute. Les débats qui ont suivi cette projection concluaient sur le fait que les bibliothécaires sont peut-être de bons médiateurs mais de mauvais communicants, car lorsqu’un film de cette efficacité nous est présenté, au lieu de nous en réjouir d’emblée, nous cherchons parfois la petite bête !

La deuxième réalisation est celle de la médiathèque L’Odyssée de Lomme, dans le Nord, par Jean-Luc du Val. Elle a été, elle aussi, le sujet d’une vidéo, réalisée par la BDP du Val-d’Oise, à l’occasion du projet de sensibilisation des élus, évoqué précédemment. La médiathèque de Lomme rencontre un grand succès : 12 500 inscrits pour 28 000 habitants ; 400 000 prêts/an avec une augmentation actuelle du volume de prêt. La projet remonte à 1997, avec un recrutement de l’équipe de direction très rapide (1998-1999), et une ouverture en 2002 ; un travail confortable pour l’équipe de direction, y compris sur le projet architectural.

L’atelier est revenu sur la question du programmiste en s’interrogeant sur la possibilité de s’en passer lorsqu’il y a une bonne synergie entre l’équipe de direction et l’architecte : la réponse a été positive, même, si dans ce cas précis, un programmiste a accompagné le projet (mais non jusqu’au bout).

Cette médiathèque avait vraiment le souci de mettre l’usager au centre des préoccupations, de répondre à ses besoins et à ses demandes. C’était aussi la volonté des élus que de faire de cette médiathèque un lieu de rencontres. Les raisons de son succès peuvent se résumer en plusieurs points : une ouverture le dimanche, une gratuité totale pour les habitants de la commune, une intégration des usagers dès le projet en les associant aux acquisitions pour la nouvelle médiathèque, une valorisation d’un comité de lecture de quartier en véritable prix littéraire doté, le principe de ne jamais refuser une suggestion d’achat d’un lecteur et un travail en direction des publics spécifiques, notamment les personnes âgées. D’autres projets vont dans le même sens : un travail vers les quartiers plus éloignés de la médiathèque par la création d’un club d’ambassadeurs de la bibliothèque qui rassemble des habitants chargés de faire la promotion de la bibliothèque, la volonté de s’adresser à d’autres publics spécifiques en dehors des personnes âgées et celle de renforcer la présence et les services en ligne.

Deux remarques concernant cette réalisation : d’une part, les collections ne sont pas oubliées et un travail de suivi des statistiques de prêt est réalisé quotidiennement avec un déplacement des collections dans l’espace et un désherbage réguliers ; d’autre part, les nouveaux usages peuvent mettre du temps à s’installer : par exemple, les espaces confortables prévus pour la lecture sur place ont mis un à deux ans avant d’être véritablement utilisés.

La troisième réalisation est Chermedia, présentée par Christine Perrichon de la BDP du Cher et Nicolas Voisin, président de la Société 22 mars. C’est un blog ouvert à tous, et plus particulièrement aux bibliothécaires du Cher.

Ce projet est né dans le contexte du département du Cher, très rural avec un réseau de bibliothèques de lecture publique plutôt en retard et un déficit de formation des bibliothécaires, notamment par rapport au numérique.

L’idée a été de réaliser un blog dont l’appropriation par les bibliothécaires du réseau se fait par des conférences de rédaction, appelées également « ateliers de formation » : des lieux pour discuter à la fois du contenu du blog et prendre en main les outils nécessaires pour mettre des contenus en ligne. La première barrière rencontrée par les bibliothécaires du réseau n’est pas forcément « comment faire » mais plutôt « quoi écrire ».

Sur ce blog, la parole de l’usager est mise sur le même plan que celle du bibliothécaire. Les ateliers formation sont conçus sur le modèle horizontal, calqué sur la manière dont fonctionnent Internet et les réseaux sociaux : chacun apprend à ses collègues qui, à leur tour, peuvent aller former les autres. Cette façon de travailler bouscule la collectivité mais aussi l’équipe de la BDP avec parfois un flou hiérarchique, inhérent à ce mode de travail. Néanmoins, cette réalisation rencontre un succès considérable : Chermedia est consulté dans 107 pays avec un temps moyen de consultation de 4 minutes (alors que la moyenne sur Internet est de 1 minute 30). Christine Perrichon estime que, en matière de d’unification du réseau, ce projet a fait gagner cinq ans de travail à la bibliothèque départementale. Au niveau technique, les outils de Chermedia, très simples d’utilisation, ont été maîtrisés « en faisant ». On ne peut que souligner le plaisir évident de l’équipe de la bibliothèque et leurs partenaires à travailler sur ce projet. Cette présence en ligne dépasse complètement le problème des collections. Le catalogue de la bibliothèque départementale de prêt n’est pas en ligne.

En conclusion, « la bibliothèque peut exister en ligne sans son catalogue en produisant des contenus » (propos tenu lors du débat par Lionel Dujol) et en l’occurrence, dans le cas de Chermedia, en collaboration complète avec ses usagers.

Compte rendu atelier 4 (PDF - 18.9 ko)

  • 1
  • 2
  • 3

Brèves

Emploi

Les actualités de l'ADBDP

Retrouvez les dernières actualités de l'ADBDP

Lire la suite