Allocution de Corinne Sonnier

Corinne Sonnier, présidente de l’ADBDP

 

Chers collègues, Chers amis,

Il y a tout juste un an nous tirions le bilan des précédentes journées d’étude et considérions que c’était un cru exceptionnel. Nous étions alors 250 participants et nous sommes aujourd’hui 300 ! Ce qui n’est pas sans interroger le conseil d’administration sur le poids de l’organisation de ces journées et sur le fonctionnement de l’association. Votre présence en nombre sur des thématiques différentes d’une année sur l’autre est pour nous un signe encourageant de l’implication des équipes et de l’évolution de leurs attentes. Les journées d’étude coïncident avec l’Assemblée générale de l’association et nous ne manquerons pas d’évoquer cette question : cette année pourrait être une phase de réflexion préalable à une éventuelle mutation.

En cette période de mutations et de constats nécessaires, le parallèle peut être fait avec les bibliothèques. Cette mutation dont nous parlions pour l’association, je l’appelle aussi de mes vœux pour les bibliothèques. L’essoufflement du modèle, pour reprendre les termes de Claude Poissenot dans un article de Livres Hebdo, est un constat que nous faisons tous et sur lequel nous nous interrogeons. L’histoire des bibliothèques publiques est jalonnée de réflexions sur leurs missions : bibliothèques d’étude, bibliothèques d’éducation populaire, bibliothèques d’accès au savoir, bibliothèques d’information ; en tous les cas, des bibliothèques, lieux d’accès pour tous à la culture.

Or, nous reconnaissons aujourd’hui que cette mission d’accès pour tous à la culture, avec les réalités qu’elle recouvrait lorsque les bibliothèques se la sont assignée, n’a pas atteint ses objectifs. Nous le savons : les bibliothèques restent encore trop majoritairement fréquentées par les classes moyennes et supérieures. L’objectif de démocratisation n’a pas été atteint en tant que tel.

Que faire de ce constat ? Catherine Clément écrivait récemment dans l’ouvrage Quel modèle de bibliothèque ?, publié aux Presses de l’enssib, « […] de fait, la bibliothèque publique française n’est pas le lieu de réponses à des besoins ». Mais certaines bibliothèques, nous en connaissons tous dans nos réseaux et notre environnement professionnel, ont déjà dépassé cette étape du constat pour entamer leur mutation, leur révolution, pour reprendre le titre de nos journées. Elles ont bousculé le modèle, peut-être ne se réclamaient-elles d’ailleurs d’aucun modèle ; elles ont accepté de penser la bibliothèque comme un service public créé pour répondre à des besoins et non comme une bibliothèque qui s’assigne des missions de prescription et de démocratisation.

Le conseil d’administration qui œuvre depuis un an à la préparation de ces journées a souhaité vous faire partager ses interrogations sur la capacité qu’ont, que peuvent ou que devraient avoir les bibliothèques à répondre aux besoins du public. Pour tenter de répondre à ces questions, nous articulerons notre réflexion autour de quatre notions.

- La notion de lieu, très présente dans la préparation de ces journées : la question architecturale sera abordée par la parole des décideurs politiques, des sociologues, des porteurs de projets de construction et celle des BDP. S’affranchir d’un modèle pose d’importantes questions aux bibliothèques départementales de prêt dans l’accompagnement des projets. Nous avons donc souhaité vous présenter quelques démarches ainsi que les outils élaborés.

- La notion de collection : quelles collections et quels accès aux collections ? La dématérialisation en cours des supports interroge les pratiques des bibliothèques : après avoir abordé l’an dernier la question de la constitution des collections, nous nous interrogerons plus spécialement cette année sur l’accès aux collections dématérialisées et sur la révolution induite dans les bâtiments.

- La notion de territoire sera également au cœur de nos réflexions : les bibliothèques départementales s’appuient sur des territoires de lecture ; la forte attractivité des équipements n’est sans doute pas sans lien avec le souci de proximité exprimé lors de leur construction. L’enquête du Crédoc montrait l’impact des réseaux communaux sur la fréquentation. Mais comment définir le territoire adapté et concilier le besoin des publics avec les contingences financières des collectivités ?

- Enfin la question du public, la dernière mais non la moindre, sera également abordée : nous écouterons la parole des usagers et nous réfléchirons à la relation du public avec les institutions culturelles.

Par ailleurs, dans le contexte actuel, ces journées n’auraient pu être pensées sans envisager l’avenir des bibliothèques dans le cadre de la réforme territoriale : quelle sera l’articulation entre les collectivités dans le domaine de la lecture publique ? pourront-elles continuer à construire des bibliothèques ? quel est l’avenir de l’accompagnement croisé de l’État, des régions, des départements pour les projets de communes et des communautés de communes ? quel sera, de fait, le rôle de la bibliothèque départementale, y compris dans le contexte de la création des métropoles ? Autant de questions que nous avons voulu aborder durant ces journées car elles sont le résultat d’un travail de veille pour le conseil d’administration. Parce que ce travail déroulé tout au long de l’année vous concerne tous, ainsi que nos partenaires, le conseil d’administration a souhaité pour la première fois présenter le bilan de son activité, au cours d’une demi-journée, en amont de notre assemblée générale.

Ces journées ne seraient pas ce qu’elles sont sans la découverte d’une BDP et d’un département différents chaque année. À l’invitation de nos collègues de la Drôme, nous aurons le plaisir d’aller visiter deux bibliothèques aux avant-postes de la lecture publique. Je remercie d’ores et déjà nos collègues pour l’accueil qu’ils nous ont réservé et sans plus attendre et afin de pouvoir entamer la « révolution des bibliothèques », je déclare ouvertes les journées 2009.

Merci de votre attention.

  • 1
  • 2
  • 3

Brèves

Emploi

Les actualités de l'ADBDP

Retrouvez les dernières actualités de l'ADBDP

Lire la suite